Les     signes des motards

   
   

                                                                                                             

   
   


    Croisement

   
    Le premier salut entre motard, effectué lorsqu'on se croise. Il     consiste à faire un signe de la main gauche (et jamais de la main droite     pour une raison évidente !).
   
    Le signe de la main gauche peut aussi être fait avec deux doigts en V, pour     imiter Barry Sheene après chaque course gagnée. C'est un signe mythique     depuis les années 70.

   
   

        

   
   


    Dépassement

   
    Le salut de la main gauche lorsque l'on croise est remplacé par un signe du     pied droit lorsque l'on dépasse un motard (ou un automobiliste qui vous     laisse passer). En pleine accélération et phase de dépassement, ce signe     évite de lâcher le guidon et en moto, la sécurité, c'est important.
   
    Ce signe ne doit pas être confondu avec le coup de pied dans la portière     (pour les moins sympa !), ceci explique que certains automobilistes     puissent l'interpréter de façon erronée. Conclusion : à réserver en     priorité aux autres motards (le signe, pas le coup de tatane).

   
   

        

   
   


    Un petit signe de tête

   
    Les deux premiers signes sont souvent remplacés par un signe de la tête,     surtout en ville, où l'on passerait sinon plus de temps la main en l'air     que les mains sur le guidon.
   
    C'est malgré tout un signe très visible et sûrement le plus sûr des saluts     entre motards (surtout pour le débutants). Malheureusement, dans les     grandes villes, de nombreux motards l'oublient.

   
   

        

   
   


    Appel de phare

   
    Et l'appel de phare ? c'est le signal d'un danger, très bien compris par     tous en tant que tel. Il est donc conseillé de ne pas l'utiliser comme     salut, car sujet à mauvaise interprétation.
   
    Combiné à un signe de la main de haut en bas, il signifie ralentir.

   
   

        

   
   


    A droite toute

   
    Un bon moyen de signaler le prochain arrêt, c'est le clignotant et un signe     de la main pour désigner le panneau qui borde la route et indique la     prochaine station service, la prochaine aire de repos ou la prochaine     sortie.

   
   

        

   
   


    Sur toute réserve

   
    Mais si vous venez brusquement de passer sur votre réserve, pas besoin de     clignotant. Il suffit de faire un signe du pouce en désignant le réservoir     pour signaler aux autres motards qu'il serait souhaitable de s'arrêter à la     prochaine station.
   
    Vous utiliserez alors bientôt le signe précédant (le clignotant). Parmi les     roadsters, la Bandit     est plutôt bien pourvue, par un réservoir plus généreux et une consommation     raisonnable, et il n'est pas rare que les Hornet et Fazer soit assoiffées     avant.

   
   

        

   
   


    Sol glissant

   
    Les routes sont souvent dangereuses pour les motos et en cas de mauvaise     adhérence, due à du sable, de l'huile, des graviers, il est courtois de     prévenir les motards qui sont derrière en laissant traîner le pied par     terre. Au demeurant, ce peut être également un moyen d'anticiper une perte     d'adhérence.

   
   

        

   
   


    Attention, nid de poule

   
    Dans la série des signes préventifs sur route, il est d'usage de prévenir     d'un signe de la main tout danger du type trou, plaque d'égout en désignant     l'obstacle d'un signe de la main.
   
    Ce signe complète le signe précédent et peut très bien lui être couplé. Un     motard avertit deux fois est un motard debout.

   
   

        

   
   


    Lumière

   
    Si vous vous apercevez qu'un motard a ses feux éteints ou plus généralement     un problème de lumière, il suffit d'ouvrir et fermer plusieurs fois la main     de haut en bas (du guidon à la tête). Ce signe n'est pas très utilisé en     France.

   
   

        

   
   


    Demi-tour

   
    A force de rouler, concentré sur le temps et le chrono, il arrive     rapidement de rater la sortie. Un seul signe alors : la main vers le haut,     l'index tourne en rond afin de signaler que l'on aurait du prendre la     sortie précédente et qu'il faut faire demi-tour. (fortement déconseillé sur     autoroute).

   
   

        

   
   


    C'est à boire qu'il nous faut

   
    Quand ce n'est pas le réservoir qui se vide, c'est l'estomac qu'il faut     remplir. Un petit signe de la main, ouverte, allant de bas en haut vers la     bouche sera rapidement compréhensible pour signaler le ventre qui crie.
   
    En cas de soif intense, le poing fermé et le pouce vers le haut remplacera     la main ouverte. (non alcoolisée bien sûr).

   
   

        

   
   


    Pilote automatique

   
    Malheureusement, le système est encore en test en grand secret. Dans cette     mesure, la dernier signe est un signe de sécurité : partir reposer avant de     prendre la route, s'arrêter dès les premiers signes de fatigue (battement     des yeux, bâillement, paupières lourdes).
   
    Les tests le prouvent, en début d'endormissement, nous connaissons des     périodes de "sommeil" de quelque dixième de seconde. Cela suffit     pour abréger tout voyage de façon définitive. Alors un petit arrêt fait     toujours du bien.

   

 

(Auteur : "d'après le magazine Motociclismo")